Sophieauquotidien

Un site utilisant unblog.fr

 

Les bienfaits de l’aloe vera 26 juillet 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 22 h 25 min

Les bienfaits de l'aloe vera dans Les Bienfaits... aloe-vera-bienfait
L’aloe vera pour le corps : L’aloe vera permet d’entretenir votre corps de l’intérieur. Pour nettoyer de votre système digestif et vos voies urinaires ou effacer l’effet du stress ou de la fatigue, essayer les produits à base d’aloe vera.
Il existe également des produits à l’aloe vera pour le bon fonctionnement du métabolisme, retrouver vitaité et dynamisme, brûler les graisses, renforcer les défenses de l’organisme ou encore retrouver ou maintenir un niveau sportif.

L’aloe vera pour la peau et les cheveux : L’aloe vera regroupe beaucoup de vitamines, principalement les vitamines A, E ainsi que celles du groupe B, celles qui correspondent à la peau et aux cheveux. Tous les sels minéraux indispensables : phosphore, potassium, calcium, chlore, fer, zinc… sont présent dans l’aloe vera.
L’aloe vera pour la peau : En résumé, l’aloe vera, de par sa structure génétique, dispose de caractèristiques très intéressantes
pour la peau : cicatrisations, régénérations cellulaires, hydratation cutanée, anti-inflammatoire, antibiotique. De ce fait, les cosmétiques à l’aloe vera sont
extrèmements recommandés dans les cas de prurit, d’eczéma, de petites blessures, d’irritations, de mycoses et même de boutons de fièvre ou d’herpès !

L’aloe vera pour les cheveux : De même, pour les soins capillaires, l’aloe vera permet d’assainir les racines, reparer les pointes fourchues, fortifier le cuir chevelu. L’aloe vera permet un démellage facile, donne volume, brillance, éclat et souplesse à vos cheveux.

Les fonctions de l’aloe vera : Non seulement, l’aloe vera stimule les défenses immunitaires, mais il est antibiotique, anti-inflammatoire, puissamment cicatrisant. Il aide à éliminer les toxines, à nettoyer les organes encombrés (reins, foie…). Il soulage les crampes d’estomac et les maux gastriques. L’aloe vera est recommandé aux diabétiques, et au personnes souffrant d’allergies, de constipation, de problèmes cardiaques.

 

 

Les bienfaits de la pistache 4 juillet 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 21 h 31 min

Les pistaches possèdent de multiples bienfaits. Jadis, il était recommandé d’en manger pour guérir les maladies bénignes comme le mal de dents. La pistache est l’une des noix les plus pauvres en calories, entre 3 et 4. Bonnes en acides gras, riches en phylostérols, les pistaches apportent également de nombreuses fibres alimentaires et est une vraie source d’antioxydants.

Les pistaches pour lutter contre le stress : Le froid et le manque de soleil vous déprime ? Au travail vous êtes sous l’eau ? Et si vous croquiez des pistaches pour vous remonter le moral ? De récentes études scientifiques ont démontré que les pistaches auraient une action bénéfique sur les réactions aigües liées au stress grâce aux nombreux antioxydants contenus dans les pistaches comme le resvératrol (qu’on trouve aussi dans le raison et les cacahuètes), la lutéine, la quercétine ou la naringénine. Ceux-ci permettraient de freiner les effets néfastes du stress. Ainsi, manger chaque jour quelques pistaches permettraient de réduire les effets du stress sur la pression sanguine.

Les pistaches sont aussi une source de magnésium non négligeable (8% par portion de 30g). Or, le magnésium est un excellent anti-stress car il aide à réguler la pression sanguine. Or, la plupart des Français ont un apport en magnésium inférieur aux recommandations, qui sont de 360 mg par jour pour les femmes et de 420 mg pour les hommes.

Les pistaches bonnes pour le transit intestinal : Les pistaches sont l’une des noix et graines les plus riches en fibres : 28 grammes de pistaches apportent 3 grammes de fibres alimentaires, soit environ 12 % de l’apport journalier. Cela correspond à deux fois plus de fibres que la même quantité en noix et autant de fibres que dans une portion de flocons d’avoine.
Or, les fibres ont un rôle très important dans le transit intestinal. Grâce à leur pouvoir d’absorption de l’eau, elles stimulent les contractions de l’intestin et favorisent l’activité bactérienne dans le côlon.

Les pistaches contre les maladies cardio-vasculaires : Presque 90% des graisses contenues dans les pistaches sont des graisses insaturées qui peuvent faire baisser le cholestérol sanguin ainsi que les maladies cardiaques. Elles apportent aussi du potassium. Ce minéral aide à régler la tension artérielle. Enfin, les pistaches contiennent aussi des polyphénols qui sont des antioxydants ayant des effets bénéfiques sur le cœur.

 

 

Café : des vertus insoupçonnées ? 28 juin 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 21 h 16 min

Café noir, déca, expresso, la boisson torréfiée a construit sa réputation sur son effet excitant. Mais ses actions sur l’organisme sont bien plus vastes ! Face à la migraine, aux calculs biliaires ou à la maladie de Parkinson, les précieux grains de café dévoilent leurs nombreuses vertus. Petit plongeon dans la tasse.

Les scientifiques aiment le café ! Si la caféine excite particulièrement l’attention des chercheurs, d’autres éléments comme les antioxydants sont aussi à l’étude.
Vigilance garantie !
Principal motif de consommation du café : la recherche d’un effet stimulant. La caféine allonge en effet la durée de vigilance et retarde l’apparition de la sensation de fatigue, notamment lors des tâches intellectuelles ou répétitives. Cette substance agit aussi positivement sur la conduite automobile : des études scientifiques ont montré qu’elle améliore les réflexes et la perception visuelle1. Mais ces effets varient fortement selon la sensibilité des individus et s’avèrent plus marqués chez les petits consommateurs de café.
Une boisson peu calorique
En parfait stimulant de l’organisme, la caféine entraîne même une augmentation des dépenses énergétiques de base ! Respiration, maintien de la posture, activité intellectuelle consomment alors 16 % d’énergie en plus lorsque le corps est sous l’emprise de la caféine. Mais cette dépense ne représente pas pour autant un pouvoir « amaigrissant » du café ! La boisson est de toute façon très peu calorique, puisqu’une tasse de café apporte seulement 2 à 5 kcal. A condition de le boire sans sucre bien sûr !
Digestif et anti-migraineux
En France, le café pris après le repas est une véritable institution. Cette tradition se base sur un effet réel de la caféine puisque celle-ci facilite la digestion en augmentant la sécrétion de salive et d’enzymes digestives et en favorisant le transit intestinal. Ce breuvage reste néanmoins déconseillé aux personnes souffrant d’une pathologie à l’oesophage ou à l’estomac.
Le café est aussi réputé pour son action anti-migraineuse ! Car la caféine exerce une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui a pour effet une diminution de l’intensité et de la durée des migraines. Associée au paracétamol ou à l’aspirine, elle entraîne également un effet analgésique plus intense.
Dopé au café ?
La caféine peut aussi influencer la performance sportive : au niveau du système nerveux, elle facilite la vigilance et entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque. Au niveau du tissu adipeux, elle mobilise les graisses comme principale source d’énergie au cours d’un effort physique. Ce qui permettrait d’économiser les réserves musculaires de glycogène et de ralentir l’apparition de fatigue ! Par ailleurs, la caféine agit indirectement sur les muscles en augmentant la force de contraction musculaire. Tous ces bénéfices sont relevés pour une consommation modérée de café, soit l’équivalent de 2 à 3 tasses. Inutile donc, pour le sportif, d’en boire des litres avant une compétition !

 

 

Les 5 bienfaits du chocolat 23 juin 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 19 h 28 min

Le chocolat a un effet anti-fatigue et anti-déprime. Alors, n’hésitez plus à craquer pour un carré de chocolat noir, c’est bon pour le moral et pour le corps en général.

Le chocolat est anti-stress
Les chocolats noir et au lait renferment respectivement 112 mg et 60 mg de magnésium pour 100 g.
Pour lutter contre le stress et l’anxiété, rien de mieux que d’augmenter sa consommation en magnésium. De multiples études confirment que ce minéral est un élément majeur de la prévention des conséquences négatives du stress, et qu’il est capable de réduire fortement les taux de cortisol plasmatique dans le sang.
Un déficit de magnésium entraîne une baisse d’énergie. Ce manque peut être ressenti de différentes façons : sensation d’épuisement, fatigue chronique, fatigabilité à l’effort… Le manque d’énergie a très souvent des conséquences psychologiques car il est anxiogène. Quand on se sent en forme, on a plus confiance en soi et si des problèmes surgissent on dispose de l’énergie nécessaire pour y faire face.
Différentes études ont montré qu’une alimentation enrichie en magnésium réduit les risques de survenue d’un infarctus du myocarde ou d’un AVC, permet d’abaisser la pression artérielle et diminue la probabilité de souffrir d’un diabète de type 2.
De plus, une alimentation riche en magnésium pourrait avoir un effet positif sur la prévention et l’évolution de l’ostéoporose chez la femme ménopausée.

Le chocolat est bon pour le cholestérol
Le sang transporte le cholestérol dans les vaisseaux sanguins. Ce sont les protéines qui permettent de réaliser cette opération. Certaines d’entre elles amènent le cholestérol jusqu’au foie où il est utilisé pour la digestion: c’est le bon cholestérol. D’autres protéines mal programmées ont tendance à laisser le cholestérol de côté : c’est le mauvais cholestérol qui peut boucher des artères.
Le chocolat et le cacao peuvent protéger l’organisme contre le mauvais cholestérol. Grâce à leurs flavonoïdes possédant des propriétés antioxydantes, ils diminuent la concentration de mauvais cholestérol et favorisent la production de bon cholestérol. La vitamine B3 contenue dans le chocolat permet également de réduire l’encrassement des artères.
Sommaire

Le chocolat est un excellent antioxydant
L’oxygène que nous respirons permet de faire fonctionner nos organes mais entraîne simultanément la production d’un grand nombre de radicaux libres qui attaquent les structures de l’organisme. Le cacao contient un grand nombre de substances antioxydantes qui piègent ou neutralisent les radicaux libres responsables de l’oxydation.
La capacité antioxydante du cacao serait 4 à 5 fois plus élevée que celle du thé noir, 2 à 3 fois plus élevée que celle du thé vert et du vin. Ce sont les flavonoïdes et les minéraux (zinc, manganèse, cuivre) contenus dans la cacao qui sont particulièrement actifs.

Le chocolat est bon pendant la grossesse
Le chocolat protègerait les femmes lors de la grossesse, d’après une étude parue dans la revue Epidemiology. Manger quotidiennement du bon chocolat noir réduirait ainsi de 69% les risques de développer une prééclampsie, complication liée à l’hypertension artérielle.
L’étude, effectuée par des chercheurs de l’Université de Yale, a porté sur une cohorte de 2.291 femmes enceintes, entre 1996 et 2000. Les scientifiques ont estimé leur consommation de chocolat en mesurant notamment le taux de théobromine dans le cordon ombilical. Ce composant du cacao est particulièrement présent dans le chocolat noir. D’après les conclusions du rapport, la concentration de théobromine est associée à un risque moindre de prééclampsie.

Le chocolat diminue la tension artérielle
Consommer 6 grammes de chocolat noir par jour, soit environ deux carrés, entraînerait une baisse de la tension artérielle, d’après une récente étude allemande, publiée dans la revue Jama.
D’après les résultats obtenus, une telle consommation ferait baisser la pression systolique (le premier chiffre) de trois points et la pression diastolique (le second chiffre) de deux points en moyenne. Par exemple, une tension artérielle de 140/90 (14/9 dans le langage courant), descendrait à 137/88.
L’étude a été réalisée à l’hôpital de Cologne, en Allemagne, auprès de 44 adultes âgés de 56 à 73 ans, et dont la tension moyenne était de 147/86. Les personnes de ce groupe ayant suivi un régime de 18 semaines, à raison de 6 grammes de chocolat noir par jour, ont vu leur tension baisser considérablement. Leur propension à l’hypertension est passée de 86% à 68%. Cela n’a pas été le cas pour le groupe « témoin », à qui on a proposé un chocolat blanc, sans polyphénols.
Selon les auteurs de l’étude, cet effet du chocolat noir serait lié à la f orte présence de l’antioxydant polyphénol dans le chocolat noir.

 

 

Les bienfaits de l’ail 12 mai 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 15 h 44 min

Antiseptique, anti-inflammatoire, anticholestérol, antioxydant, antiallergique et même… aphrodisiaque (mais là, gare à ses effets « tue l’amour » sur l’haleine) l’ail serait-il un remède miracle ? Apparu voici plus de 5.000 ans dans les steppes d’Asie centrale, il était utilisé comme antipoison dans la Rome antique. Depuis, son succès ne s’est jamais démenti.

Les multiples bienfaits de l’ail

Grâce à ses acides phénols, l’ail agit comme un antiseptique puissant du système digestif et de l’appareil respiratoire. Son effet fluidifiant sur le sang, sa capacité à dissoudre les petits caillots freineraient l’évolution de l’athérosclérose. Par ailleurs, ses principes actifs soufrés dilateraient les artères coronaires, contribuant à prévenir l’angine de poitrine. Consommé régulièrement, il aiderait à prévenir le cancer de l’estomac et serait efficace contre les vers intestinaux. Et naturellement mais est-il utile de le préciser, il fait fuir les vampires !

Attention à l’excès !

Attention néanmoins aux excès. Consommé en trop grandes quantités, l’ail peut entraîner des brûlures gastriques. Et même en applications locales, le « remède » n’est pas anodin et peut provoquer des nécroses localisées de la peau…

 

 

Les bienfaits du thon 5 mai 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 15 h 16 min

Le poisson représente une excellente source de protéines : il contient les neuf acides aminés essentiels nécessaires à notre organisme. Ces protéines jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives, des hormones et des tissus, comme la peau et les os.
Le thon contient de l’acide eicosapentaénoïque et de l’acide docosahexaénoïque, deux acides gras de la famille des oméga 3, dotés d’effets protecteurs sur le système cardiovasculaire.
Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, la consommation régulière de thon réduirait le risque de mortalité par maladies cardiovasculaires1.
Ces oméga 3 seraient aussi dotés d’effets anti-inflammatoires, utiles dans le traitement de pathologies comme que l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis2 et les maladies inflammatoires de l’intestin.
Ils contribueraient aussi à la prévention des troubles de l’humeur comme la dépression3.
L’acide docosahexaénoïque participe au développement et au fonctionnement du cerveau, et à l’entretien des fonctions cognitives et de la vision4.
Le thon présente enfin une concentration élevée en sélénium, oligo-élément dont les propriétés anti oxydantes ont largement été démontrées. Il contribuerait ainsi à prévenir le vieillissement prématuré des cellules causé les radicaux libres.

 

 

Les bienfaits du melon

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 15 h 11 min

Vous raffolez du melon pour vos repas d’été ? Vous avez raison ! En plus d’être très rafraîchissant, ce fruit présente de nombreux bienfaits pour notre organisme. Les explications de Véronique Liégeois, nutritionniste.

En plus d’être savoureux et désaltérant, le melon est une excellente source de vitamines, en particulier en pro-vitamine A (carotène), d’oligo-éléments et de fibres.
Le melon, un fruit riche en eau et antioxydant
Le melon est un fruit particulièrement rafraîchissant du fait de sa très forte teneur en eau (90 %). Son apport calorique n’est pas très élevé : en moyenne 35 à 40 kcal pour 100 g, selon son taux de sucre qui peut varier de 6 à 14 % mais se situe le plus souvent aujourd’hui, aux alentours de 10 à 12 %. Son atout principal ? « Il est particulièrement riche en provitamine A (bêta-carotène) aux vertus anti-oxydantes » indique Véronique Liégeois, nutritionniste. Avec la mangue et l’abricot, le melon fait en effet partie des fruits qui en contiennent le plus. 100 g de melon permettent ainsi de couvrir environ la moitié de l’apport quotidien conseillé en provitamine A. « Ce bêta-carotène se transforme en vitamine A dans l’organisme » ajoute la nutritionniste. Une vitamine essentielle à la croissance et au développement des cellules, à la vision et au système immunitaire. Pour notre spécialiste, cela en fait un très bon produit pour les enfants et les adolescents. Pour profiter de cette forte teneur en bêta-carotène, choisissez des melons avec une coloration orange vif très marquée, par exemple le melon charentais, très riche en carotène.
Les différents melons
Melon charentais ou cantaloup : la variété la plus cultivée et la plus réputée en France, appelé parfois melon de Cavaillon. Il est très sucré.
Melon gallia : melon avec une écorce jaune, une chair vert pâle, parfumée et sucrée.
Melon d’hiver : melon jaune ou vert à chair blanche, jaune ou vert pâle. Il n’est ni très sucré ni très odorant.
Gros melon jaune : ovale, à écorce jaune et à chair blanc rosé ou jaune pâle. Il est très juteux mais plus fade.
Bien le choisir et le conserver
Choisissez un melon dont le pédoncule commence à se détacher : cela signifie que le melon a atteint son stade de maturité optimum. Le melon doit également être lourd et sentir bon, tout particulièrement autour du pédoncule.
Pour le conserver, garder le à température ambiante s’il n’est pas encore mûr ou au réfrigérateur dans le bac à légumes, enveloppé dans un film alimentaire, s’il est arrivé à maturité.
Avec le melon, le plein de vitamines et d’oligo-éléments
Le melon est « aussi une source intéressante de vitamine C avec 25 mg pour 100 g » note Véronique Liégeois. La vitamine C est nécessaire à la production du collagène et à la cicatrisation, c’est aussi un bon antioxydant. Il contient aussi des vitamines du groupe B mais en quantité moindre. Et côté oligo-éléments ? Ce fruit est riche en potassium, avec un taux élevé de 300 mg aux 100 g, ce qui fait qu’il stimule la diurèse, l’élimination en eau. De façon plus secondaire, il apporte aussi du magnésium et du calcium, du fer, du zinc, du cuivre, du manganèse, de l’iode… Toutes les variétés de melon apportent ces vitamines et minéraux.
Les melons à chair orange sont également de bonnes sources de bioflavonoïdes et autres pigments végétaux qui aident à prévenir certains cancers et les maladies cardio-vasculaires. A noter enfin, le melon apporte des fibres efficaces pour le bon fonctionnement des intestins.

 

 

Les Bienfaits du Massage

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 15 h 06 min

Pratiqué depuis des millénaires, le massage joue un rôle très important dans le maintien d’une vie saine.

Dans notre société moderne, le massage est essentiel pour le bien-être, on lui reconnaît de nombreux bienfaits tant physiques que mentaux.

En effet, le massage permet :

de lutter contre le stress, la fatigue nerveuse et physique de la vie quotidienne
d’améliorer aussi le sommeil, la digestion
d’apporter une meilleure immunité
de relâcher les tensions et raideurs musculaires, réduisant les crampes musculaires
d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique, permettant ainsi une meilleure élimination des toxines
de stimuler le système nerveux en diminuant la tension nerveuse et l’hyperactivité
de favoriser la souplesse et la vitalité de la peau

 

 

PAR QUOI REMPLACER LA VIANDE (DE TEMPS EN TEMPS) QUAND LES PRIX FLAMBENT ? 30 avril 2013

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 20 h 22 min

PAR QUOI REMPLACER LA VIANDE (DE TEMPS EN TEMPS) QUAND LES PRIX FLAMBENT ? dans Les Bienfaits... image-300x189Manger moins de protéines animales, souvent onéreuses, pourquoi pas ? À condition de trouver ailleurs les protéines et le fer nécessaires à notre équilibre alimentaire.
L’intérêt des protéines végétales
C’est un fait : consommer chaque jour de la viande, des œufs ou du poisson peut revenir cher. Pour alléger la facture, on peut les remplacer, de temps en temps, par des protéines végétales présentes dans les :
céréales (riz, seigle, avoine, maïs, orge, sarrasin, blé…) et leurs dérivés (pain, farine, pâtes…)
légumes secs (haricots secs, pois cassés, pois chiches, lentilles…)
Les bonnes associations
Pour assurer un apport protéique de bonne qualité à son plat, sans carence, la proportion recommandée est la suivante : ¼ de légumineuses pour ¾ de céréales.
Une combinaison vertueuse prisée de tous temps dans de nombreuses cultures, et à l’origine de plats traditionnels appréciés :
la salade de lentilles (lentilles + pain)
la salade mexicaine à la base des tortillas (maïs + haricots rouges)
certains plats indiens (riz + pain + soja ou riz + lentilles)
et bien sûr le fameux couscous (semoule + pois chiches) !

 

 

Les vertus de la pomme 23 décembre 2012

Classé dans : Les Bienfaits... — sophieauquotidien @ 22 h 01 min

Manger des pommes régulièrement permettrait d’éviter de nombreux problèmes de santé, d’après une étude présentée au Congrès « Experimental Biology » 2008 de San Diego. Les personnes qui consomment des pommes réduiraient ainsi de 27 % leur risque de contracter un syndrome métabolique, lié à des troubles tels que le diabète ou les maladies cardiovasculaires (Sources Relax News).

D’après l’étude, qui s’appuie sur des données fournies entre 1999 et 2004 par l’enquête National Health and Nutrition Examination, les personnes mangeant des pommes ou des produits à base de ce fruit présentent une pression sanguine moins élevée.
D’autre part, le tour de taille des consommateurs de pommes est également moins important.

Les atouts « santé » des pommes :

Une pomme de 150 grammes apporte entre 60 et 75 KCalories.
Riche en fibres
Pauvre en calories
Riche en anti-oxydants
Effet coupe-faim
Pouvoir désaltérant important car elle contient 85 % d’eau
Contient de nombreuses vitamines qui se trouvent essentiellement dans la peau : manger la pomme avec la peau ou en compote
Contient des sels minéraux : potassium, magnésium, phosphore..
Diminue l’absorption de cholestérol et de lipides dans les intestins
Diminue les envies de grignotage
Apporte une grande satiété
Se transporte facilement et peut se consommer partout
Elle permet de maintenir une bonne activité physique grâce au fructose et au glucide qu’elle contient
Elle diminue le risque de cancer du colon selon une étude allemande, publiée en avril 2008 dans la revue Nutrition
Elle a des effets bénéfiques contre les maladies cardiovasculaires selon une étude parue dans le Journal of Nutrition

 

12
 
 

latribunedisularosa |
actreac |
dlphilippe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bersend
| leflansurlaberge
| ccomptadh